Open menu

Rapport

L’ouverture par défaut: leçons tirées de l’expérience de villes pionnières de l’ouverture des données (en anglais)

En collaboration avec le Secrétariat de la Charte sur les données ouvertes, Nord Ouvert a interviewé des gestionnaires municipaux, des dirigeants locaux et des représentants élus provenant de quatre villes canadiennes, de la province de l’Ontario et de trois villes du monde (Buenos Aires, Argentine; Lviv, Ukraine et Durham, Caroline du Nord, É.-U.). Ces entrevues auront permis de définir quels sont les obstacles à l’adoption de la Charte et comment soutenir les besoins futurs. Ce rapport examine le rôle important que joue le réseau de la Charte sur les données ouvertes en reliant les gouvernements locaux à travers le monde. Sur les 52 gouvernements qui ont adopté la Charte sur les données ouvertes, 35 sont locaux ou sous-nationaux. Ce rapport rend six conclusions importantes à propos des données ouvertes pour les gouvernements locaux, notamment :

1) Les villes sont fortement incitées à ouvrir leurs données, et la Charte peut les aider à le faire. 2) Si les systèmes élargis de gestion des données d’une ville sont « ouverts par défaut », cela peut permettre un meilleur partage interne des données et améliorer l’accès à l’information pour les citoyens. 3) L’ouverture des données ne crée toutefois pas automatiquement un public qui maîtrise les données. 4) Pour que l’ouverture des données ait un impact, il faut une coopération intergouvernementale. 5) L’élaboration des politiques et des normes ne suit pas le rythme du changement. 6) Les administrations ne peuvent pas être « ouvertes par défaut » sans approvisionnement ouvert.

Préparé par Nord Ouvert et la Charte sur les données ouvertes

Financé par la Charte sur les données ouvertes en février 2018

Inscrivez-vous à notre infolettre pour accéder à nos dernières ressources!